Electrostimulation

En premier lieu, il convient de rappeler qu'elle se doit d’être toujours totalement indolore.

Grâce à des impulsions électriques on obtient des contractions musculaires d’intensités variables. Cela se fait de façon passive ou avec la participation de la patiente qui contracte son périnée en même temps. Ces impulsions vont également venir stimuler le système nerveux en créant des saturations permettant par exemple la réduction rapide et durable des douleurs. Elle a donc plusieurs objectifs :

  • Renforcement ou décontraction musculaire
  • Inhibition des vessies hyperactives (pipis fréquents, sensation d’urgence)
  • Prise en charge des douleurs gynécologiques et pelvi-périnéales par stimulations neuro-électriques antalgiques Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation (TENS), gate-control (théorie du portillon),  – pensez-y en cas de règles douloureuses ! Nous pouvons vous recevoir même en urgence !
  • Prise de conscience du périnée et de ses contractions (proprioception)

 

Le courant électrique sera transmis par une sonde vaginale ou une sonde anale ou des patchs collés sur la peau sur le périnée ou à distance en suivant des lignes d'innervation appelés dermatomes (sur le ventre, dans le dos ou sur la cheville). 

 

Tout comme la rééducation manuelle, elle ne peut être utilisée seule et sera obligatoirement complétée par un travail actif de votre part soit par biofeedback ou une autorééducation et une reprogrammation des activités physiques pour pouvoir réaliser par vous même les contractions musculaires dans votre quotidien. 

 

Dans certaines situations, nous pourrons vous prescrire un appareil d'électrostimulation à domicile pris en charge par la Sécurité Sociale sous certaines conditions. 

 

Elle diffère de la radiofréquences car elle n'a pas les mêmes effets. Ces techniques peuvent toutefois se compléter sur une même séance ou en s'alternant. 


Le libellé de la cotation SF7,5 est "rééducation périnéale active sous contrôle manuel et/ou électrostimulation et/ou biofeedback" ; les autres techniques, comme les techniques d’autorééducation et d'activités physiques de reprogrammation, n’entrant pas dans l’intitulé ne peuvent être codifiées par ce code (et donc non pris en charge par l’Assurance Maternité à 100% dans les 3 ans qui suivent un accouchement). Le tarif sera alors celui d'une consultation. Selon le contenu des séances, leur tarif peut donc varié d’un rdv à l’autre avec des avances de frais. 

Dans certains cas, Un complément d'honoraires de 20 à 45€ peut être demandé sous forme d'un acte "Hors Nomenclature" avec une facture éditée pour votre mutuelles. Le recours à la Thérapie manuelle, à la TECAR thérapie ou à la Photobiomodulation peuvent conduire à cette demande. 

Une part d'éducation thérapeutique peut s'avérer nécessaire - comme, par exemple, pour la prise en main des pessaires. Un complément d'honoraires de 43€50 peut alors vous être demandé sous forme d'un acte "Hors Nomenclature", éventuellement pris en charge par votre complémentaire santé selon votre contrat. 

Les séances proposées en groupe (autorééducation et activité physique de reprogrammation) d'une durée d'une heure sont codifiées en "Hors Nomenclature" au tarif de 20€ (3 patientes minimum ou la séance est annulée) en dehors de la grossesse ou en complément de la préparation à la naissance pendant la grossesse.