Quand consulter une sage-femme ?

Mon exercice est principalement centré sur la prise en charge des douleurs gynécologiques et pelvi-périnéales, ainsi que les rééducations périnéales complexes (uro-gynécologiques et/ou anorectale intégrant la prescription et le suivi des pessaires), l'hypnose médicale et les thérapies brèves. Je propose également une activité d'accompagnement en médiation par l'animal (zoothérapie).

Une partie de mon activité est consacrée au suivi gynécologique courant, notamment dans le cadre de l'Handigynéco (suivi gynécologique des femmes en situation de handicap physique, mentale, ou présentant des troubles du spectre autistique). Je propose également quelques séances de préparation à la naissance en individuel / en couple ou en groupe dont hypnose et autohypnose, outils de gestion émotionnelle, santé environnementale et risques liés aux écrans. 

Pour les rendez-vous de suivis réguliers, vous choisissez le jour et l'heure de votre rendez-vous selon les disponibilités du planning.

En cas d'urgence ressentie, selon le motif, je vous proposerai un rdv au plus vite selon mes possibilités - vous n'aurez alors pas le choix du jour ni de l'heure. Une attestation de présence "rdv médical" peut être remise en fin de rdv si besoin de justifier votre absence. 


Le mot Maïeutique vient du grec μαιευτικη et désigne « l’art d’accoucher par l’esprit » selon Socrates dont la mère était sage-femme. Il est aujourd’hui utilisé pour qualifier la science médicale (ou l’art pour certains) pratiquée par les sages-femmes (Midwifery des Anglo-Saxons). Elle est depuis 2020 seulement pleinement reconnue comme une spécialité universitaire à part entière en France aussi, alors que la recherche universitaire en Maïeutique (ou Midwifery) existe déjà depuis plusieurs années ailleurs dans le monde.

 

Le ou la sage-femme est un professionnel médical dit de premier recours dont les compétences sont centrées sur la femme et la santé sexuelle féminine tout au long de sa vie génésique (dès la puberté sans limite d'âge) dans une démarche de prévention (primaire, secondaire ou tertiaire), d’éducation à la santé et d'éducation thérapeutique et de dépistages

Son rôle premier est d’accompagner et de suivre la femme enceinte « à bas risque obstétrical » - autrement dit dont la grossesse ne présente pas de pathologie. Ce rôle est étendu depuis 2009 à l’ensemble du suivi gynécologique préventif (contraception, dépistage des infections sexuellement transmissibles et leur traitement en l'absence de complications, dépistage des cancers féminins, dépistage des pathologies gynécologiques comme l'endométriose, ...).Elle pourra prendre en charge en autonomie un certain nombre de pathologies et orientera chaque fois que nécessaire vers un médecin (généraliste, gynécologue, radiologue, pédiatre ou tout autre spécialiste). La sage-femme travaille pour cela en réseau avec les autres professionnels de santé, avec les établissements de santé et les institutions médico-sociaux. 

 

Le ou la sage-femme libérale est une profession de santé en accès directe (sans prescription), généralement conventionnées avec l’Assurance Maladie secteur 1, la majorité de leurs actes peuvent donc être pris en charges par la Sécurité Sociale et les mutuelles. La sage-femme peut aussi proposer des actes dits « Hors Nomenclature » (non pris en charge par l’Assurance Maladie mais éventuellement par votre mutuelle selon votre contrat).

Article L4151-1 du Code de Santé Publique (Livre des Professions Médicales) : 

L'exercice de la profession de sage-femme comporte la pratique des actes nécessaires au diagnostic, à la surveillance de la grossesse et à la préparation psychoprophylactique à l'accouchement, ainsi qu'à la surveillance et à la pratique de l'accouchement et des soins postnataux en ce qui concerne la mère et l'enfant, sous réserve des dispositions des articles L. 4151-2 à L. 4151-4 et suivant les modalités fixées par le code de déontologie de la profession, mentionné à l'article L. 4127-1.

La sage-femme peut effectuer l'examen postnatal à la condition d'adresser la femme à un médecin en cas de situation pathologique constatée.

L'exercice de la profession de sage-femme peut comporter également la réalisation de consultations de contraception et de suivi gynécologique de prévention ainsi que d'interruptions volontaires de grossesse par voie médicamenteuse, sous réserve que la sage-femme adresse la femme à un médecin en cas de situation pathologique.

Les sages-femmes sont autorisées à concourir aux activités d'assistance médicale à la procréation, dans des conditions fixées par décret.